Ajax

Imprimer

de Sophocle

mise en scène Simone Audemars

 

De nos jours, quelle perception avons-nous du tragique et où le rencontrons-nous? Dans les événements qui nous parviennent ou dans notre impuissance à les déchiffrer?

Malgré des efforts louables pour décrypter ce qu'on nous montre et nous commente, nous restons tragiquement impuissants. La fragmentation de l'information, la répétition d'images dites d'actualités ne nous éclairent en rien. Chaque fois que nous visionnons un journal télévisé, nous avons l'illusion d'être solidaires avec ceux que la misère dégrade. Nous consommons une détresse qui nous est étrangère en cherchant vainement des reponsables, puis nous nous abîmons dans une impuissance morose.

Pour penser nos blessures, et si nous ne pouvons plus pleurer devant nos écrans à force d'irréalité, laissons le théâtre nous permettre de renouer avec nos doutes, avec nos émotions et les exprimer : Ajax est-il coupable? Les Atrides ont-ils triché? Doit-on défendre Ulysse? Faut-il douter de la sagesse d'Athéna? Que défend Teukros? Le siège de Troie est-il nécessaire?

Troie n'est pas loin. On assiège encore des villes de nos jours. On y pille, on y tue, on y trahit. La tragédie grecque s'adresse au citoyen en le responsabilisant. Elle le place devant des choix, elle fait de lui un enquêteur.

Simone Audemars