Octobre et Krehler secrétaire

Imprimer

de Georg Kaiser
mise en scène Simone Audemars pour Octobre
André Steiger pour Krehler, secrétaire

 

Octobre

Dans Octobre, Kaiser traite de l'inextricable dualité entre la fiction et la réalité au travers de la trace idéaliste d'un rapport amoureux, dont il examine dans le même temps la condition analytique freudienne : ainsi le personnage de l'oncle en est le pivot oedipien, sans lequel aucune relation n'est permise ni consommée par sa nièce.

Le fantasme auquel va s'adonner Catherine, le refoulement qu'elle va opérer de l'union charnelle au bénéfice d'une relation virtuelle, sont exprimées par Kaiser avec une modernité inouïe. La question de l'origine traitée par le rejet d'une paternité de condition sociale inférieure, accentuant la fracture sociale entre les protagonistes, engage la réflexion sur les thèmes de l'acquis en opposition à l'inné, thèmes qui, aujourd'hui encore, hantent particulièrement les différents systèmes d'organisation sociale et politique.

Les thèmes du hasard et du destin trouvent dans Octobre une expressivité de choix.

Catherine choisit une destinée pour son enfant, répétant par là le même choix qu'Oedipe dans La Mort de la Pythie; Friedrich Dürrenmatt y fait dire à Tirésias répondant à la Pythie qui s'interroge une dernière fois sur la véritable origine d'Oedipe : "Oedipe préférait descendre d'un roi que d'un cocher, il s'est choisi lui-même son destin".

L'Organon

Krehler, secrétaire

Théâtre de la rupture dans son rapport conflictuel à l'hégémonie du naturalisme, la pièce de Georg Kaiser propose une fable construite sur une situation de rupture dans l'existence au quotidien du personnage-titre le secrétaire Krehler.

Le mariage de sa fille et les événements inattendus qui en découlent vont modifier du tout au tout les comportements du petit fonctionnaire. Le sens même de son existence, le déroulement habituel, quasi rituel, de sa vie au jour le jour, les actes de sa banalité existentielle, vont être remis en question fondamentalement par le "cadeau" de son directeur : une journée de congé spécial offerte pour marquer la "grandeur" de ce mariage. Krehler, confronté à cette vacance exceptionnelle, découvre un autre monde comme s'il s'agissait d'une "autre scène¨ où le fantasme d'une autre vie peut se réveler et s'accomplir en toute liberté, et, pourrait-on dire, en toute impunité.

Le caractère libertaire du personnage nouveau qui apparaît dans l'ancien secrétaire s'affirme dans le nouvel aspect du théâtre, celui du réalisme sélectif, celui de l'apparition d'un art de la "nouvelle objectivité".

André Steiger